formation "transition" deltaE & Toussaint: atelier TQR près de Paris!



Bonjour à vous!

Un petit newsletter pour attirer votre attention sur le nouveau cycle de DeltaE sur les initiatives de transition, dans lequel Terr'Eveille est partenaire. C'est la 2ème édition qui promet d'être à nouveau très inspirante, de quoi vous mettre en marche ensemble vers des quartiers plus solidaires, résilients, et durables. Rejoignez le mouvement!

Soirée de démarrage le mercredi 23 octobre (inscription possible après)!


* * *

Notre prochain stage de travail qui relie en Belgique aura lieu
du 21-25 mars 2014 à Ambly,

mais il y a encore une opportunité cette année chez
nos amis en France:

Embarquez pour un voyage en écologie profonde...
à la Toussaint, au bord du canal de l'Ourcq

(90 kms au NE de Paris)




"L'Echo (de) l'Eau" et Terr'Eveille invitent à un atelier d'automne
du 30 octobre (soir) au 3 novembre 2013


"Embarc'à Terre ! "

www.terreveille.be

Comment renforcer nos racines pour nous soutenir nous-mêmes, les autres et la Terre?

Comment aller à la rencontre de notre découragement et de notre impuissance face à l’ampleur de la crise, pour les transformer en engagement créatif pour une société qui soutienne la vie?

Le « travail qui relie » nous accompagne dans la transition intérieure qui est nécessaire à ce processus. Il comprend des exercices pratiques et expérientiels qui nous invitent à explorer notre lien sensible avec le vivant, à exprimer nos émotions face à un système destructeur de vie et à faire émerger notre « éco-conscience », cette conscience qui englobe l'ensemble des êtres vivants. 

En nous révélant une nouvelle vision du monde, comme d’un immense corps vivant dont nous faisons partie, cette approche nous redonne le goût et le sens de la communauté, pour se mettre de manière plus inspirée et engagée au service de la vie.

Petit témoignage de Karim et Réka, nos hôtes à "L'Echo (de) l'Eau":

"Nous avons eu la chance de participer au premier atelier du travail qui relie animé par Corinne, Helena et Gauthier en Belgique.  Nous avons conclu la "spirale" avec le projet de créer un lieu d'accueil consacré à la reliance. Après un deuxième atelier, pour nous donner l'énergie de poursuivre ce projet malgré les obstacles, l'Echo (de) l'Eau est né. Il nous a semblé naturel d'accueillir un atelier de travail qui relie dès le démarrage de notre site. Ce lieu, bercé par le bruit de l'eau, apaise et transmet son énergie. Nous serons heureux de vous accueillir chez nous et de partager cette énergie avec vous !"

 

* * *

Au cours de cet atelier de 4 jours, nous vivrons la spirale du travail qui relie, avec différents exercices et rituels permettant de se relier à soi, aux autres et à la Terre.
Les moments d'expérimentation et de vécu se conjuguent à des cercles pour partager ressentis et réflexions, ainsi qu'à des séquences d'apports théoriques sur l'intelligence du vivant, la théorie de Gaïa ou la théorie des systèmes. Une journée entière sera consacrée à la rencontre sensible avec la nature environnante.

 

Renseignements pratiques:

Lieu : à "L'Echo (de) l'Eau" à Marolles - 90 kms au NE de Paris (accessible en train depuis la gare de l'Est). L'Echo (de) l'Eau est un lieu où se conjuguent l'écotourisme et des formations en matière de développement durable. Dédié à la transition, notre site accueille des stages et des séminaires dédiés au biomimétisme, à l'agroécologie, à la permaculture, à l'écopsychologie, etc.


Prix : 220€ en gîte, 150€ en camping pour couvrir les frais d'hébergement et d'alimentation - participation consciente pour l'animation (voir ci-dessous).

Groupe : groupe de 12 participants maximum
Equipe : L’atelier sera animé par Helena ter Ellen, Corinne Mommen et Gauthier Chapelle
              de l’association Terr’Eveille

 

Infos et inscriptions:

par mail: info@terreveille.be
par téléphone:
Helena ter Ellen: fixe: +32.2-538.25.23 ou gsm: +32.498-57.13.62 - Corinne Mommen: +32.470-57.31.48- rendez-vous skype sur demande

 

La participation consciente, qu’est-ce que c’est ?
(licence Creative Commons - Paternité de l’Université du Nous)

Comment cela fonctionne-t-il ? Les 3 règles:
- C’est la somme en euro que vous souhaitez ou pouvez donner en conscience pour ce que vous avez vécu. Aucun prix ne sera donc exigé ou proposé mais elle est obligatoire.
- La remise se fait à la fin de l’expérience de façon anonyme (sous enveloppe) sans justification du don réalisé, après un processus de feedback en groupe qu'on vous expliquera
-  Elle fait toujours l’objet d’un temps de partage et d’explication en début d’expérience.

Pourquoi ?
La participation consciente change la règle établie. Elle propose et ouvre donc une voie de questionnements dans notre rapport à l’argent et notre façon d’échanger nos richesses. Cette forme de rémunération ou de paiement nécessite de la conscience autant pour être proposée que pratiquée. Elle est une expérience directe et non une théorie, pour chacun d’entre nous ! Elle offre donc potentiellement un chemin de transformation individuelle et collective.

C'est la première année que nous expérimenterons ce modèle économique afin de rémunérer :
- l’animation,
- l’ensemble des coûts liés à l’organisation,
- les frais pédagogiques et documents donnés à chaque participant
- et de façon plus générale, l’ensemble du travail réalisé par Terr’Eveille afin que cet atelier  puisse exister et atteindre le niveau de qualité qu’il propose.

L'équipe :

Ingénieur agronome et docteur en biologie, Gauthier Chapelle a travaillé pendant une dizaine d’années sur la biologie des crustacés polaires, ce qui l’a mené plusieurs fois en Antarctique et lui a permis d’y développer sa perception des menaces environnementales pesant sur notre planète. Il a inspiré et co-fondé en 2006 l’asbl Biomimicry-Europa en vue de promouvoir le biomimétisme en Europe. Depuis fin 2007, il partage son temps entre cette association et le bureau d'études « Biomim-Greenloop » créé autour du même concept. En tant que responsable scientifique de la Fondation Polaire Internationale de Alain Hubert, de sa création en 2002 à 2007, il a co-produit ou assuré la validation scientifique des contenus des outils éducatifs de la Fondation, sur des sujets aussi variés que les sciences polaires, les changements climatiques ou le développement durable.
Gauthier est aussi conférencier, collaborateur scientifique à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique depuis 15 ans, auteur ou co-auteur d’une quinzaine de publications scientifiques, mais aussi marié et père de deux garçons de 14 et 16 ans, naturaliste enthousiaste et amoureux d’oiseaux, de cétacés, d’orchidées ou de plantes sauvages comestibles…


 
Corinne Mommen est animatrice, jardinière et musicienne. Elle a travaillé dans différents projets d’éducation populaire en Bolivie, au Pérou et au Mozambique, puis de retour en Belgique, comme formatrice en éducation au développement. Ce parcours lui fait toucher de près la réalité des populations des pays du Sud, et les enjeux des relations Nord-Sud. Parallèlement à cet engagement social, elle se passionne pour les questions de pédagogie, toujours en recherche d’approches qui permettent aux personnes de construire et de s’approprier des savoirs qui engagent dans l’action.
Elle s'investit actuellement dans l’animation de jardins potagers dans les écoles primaires au sein de l’association Humus, dans le Condroz. Elle anime aussi des ateliers de voix et de chants traditionnels, et pratique le tai-chi depuis une dizaine d’années. Elle aime allier ces différentes sources pour nourrir les ateliers d’exercices ancrés dans les sensations du corps et dans l’expression des voix.
 
Helena ter Ellen, d’origine néerlandaise et vivant à Bruxelles, est linguiste et animatrice. Elle se dédie a l’accompagnement vers la transition et à la ‘pollinisation’. Si elle a étudié les langues, la politique internationale et la communication interculturelle, c’est surtout par un besoin d’être à l’écoute du monde et d’aller sur le terrain. Elle travaille avec des réfugiés aux Pays-Bas et part pour des missions pour la paix en Palestine, et plus tard en Colombie avec International Peace Brigades. En Palestine, elle prend réellement conscience du lien avec la terre, et ce seront les afro-colombiens et les peuples premiers de la Colombie qui, tout naturellement, l’aideront à étendre sa passion pour les droits humains à ceux de la Terre-Mère. Tout en gardant un lien solide et solidaire avec le ‘Sud’, elle s’engage maintenant dans un processus d’habitat groupé à Bruxelles, avec l’Echappée. Parallèlement à sa formation en coaching psychoénergétique chez Timotheus, l’heureuse rencontre avec Joanna Macy et le travail qui relie lui fait découvrir une méthodologie précieuse et complémentaire pour faire expérimenter que "nous sommes la terre vivante". Elle a traduit vers le néerlandais le livre de base de Joanna Macy « Ecopsychologie pratique et rituels pour la Terre » (apparu en mai 2012 chez l'éditeur Jan van Arkel).