TQR Colombie 2016 - quelques impressions

Oui, j'ai pu offrir un atelier de TQR en août en Colombie, pour un groupe très divers, dans un village dans les montagnes près de Medellin. C'était le 6ème atelier offert là-bas (en trois ans).
Dans la partie "honorer la peine pour le monde" l'espace a été créé pour accueillir de nombreux témoignages bouleversants sur les atrocités de la guerre en Colombie. Outre un "mandala" intense, le théâtre (tradition Agusto Boal)a servi à débloquer des mémoires très douloureuses enfermées dans les corps. Cela reste un grand mystère pour moi qu'un peuple qui soit si plein de douceur, d'hospitalité, de joie, puisse être si cruel vis-à-vis des siens...
 
Un processus de paix est en cours, mais les blessures sont profondes, la méfiance est grande, le silence est la loi et le scepticisme face à ce processus inquiétant... J'étais nettement mieux informée sur le contenu des accords à conclure entre le gouvernement et la guérilla que la plupart des Colombiens que j'ai rencontrés. Drôle de situation que d'expliquer le sens de la justice transactionnelle aux colombiens dans le même bateau que moi, lors d'une excursion en plein mer Pacifique, du côté de Choco, pour rencontrer les baleines...(et je les ai vues!! et elles m'ont salué!!))
 
Voici qqs photos de notre atelier:
(à mettre encore)
 
Et j'ai pu profiter de mon séjour pour renforcer mon équipe de cofacilitateurs et organisateurs là-bas avec des personnes assez exceptionnelles, liders dans leurs communautés locales. J'ai pu constater en plus que plusieurs personnes ayant participé à un de mes ateliers l'appliquent déjà dans leurs contextes spécifiques (réseau de permaculture, réseau de bioconstruction, réseau de coopératives, yoga et écologie profonde, etc). 
En plus il y a un lien évident avec cette construction de paix, la mise en lumière des vérités, la réconciliation nécessaire. Mon ami Francisco de Roux, travailleur pour la paix infatiguable et très connu, soutient de tout coeur mes ateliers et y intervient pour donner plus de légitimité encore au processus.
 
Mon séjour a également servi à explorer des lieux pour les ateliers plus longs à venir, en janvier et février 2017, - deux fois un atelier de 5 jours, ainsi que plusieurs ateliers d'un jour dans des endroits cibles.
Nous avons découvert une magnifique réserve naturelle citoyenne (gérée par des particuliers donc, qui en sont les propriétaires) de 30 ha à 3 heures de Medellin, à côté d'une rivière cristalline, Rio Arenal. Un couple de paysans accueille là-bas des touristes, des ateliers de yoga, des gens fatigués de la vie en ville, des chercheurs, bref tout ceux qui veulent se reconnecter... et le tout avec une gestion fort en cohérence avec nos valeurs écologiques et humaines. Les cabanes en bambou sont délicieuses de simplicité et de beauté. le climat: soleil de printemps tous les jours, pluie les nuits (jusque nouvel ordre...). une belle maloka (temple ronde) comme salle de travail. Présence de "êtres-autre-que-humains" dans toute sa diversité. Je vous présente la réserve naturelle ZAFRA - situé à San Rafael, c'est là que nous allons offrir les ateliers en 2017!
 
NOTE: j'avais écrit ce petit compte -rendu toute de suite après mon voyage - entretemps nous savons que les accords de paix ont été rejetés par la population, avec une toute petite marge. Le pays se trouve dans une situation de grande incertitude maintenant, mais les efforts continuent. Il y a eu une mobilisation énorme, surtout chez les jeunes, pour exiger que un accord soit conclu. A suivre... 

Helena